Test

ce widget est un test

mercredi 19 mars 2014

Les planètes Boucle d'or, mondes habitables et porteurs de vie potentiels




Les planètes Boucles d'or (Goldilocks planets) sont des exoplanètes orbitant dans la zone habitable de leur étoile, et présentant des caractéristiques très similaires à la Terre. On les nomme ainsi en référence au conte pour enfant Boucle d'Or et les trois ours, dans lequel l'héroïne Boucle d'Or choisit toujours, parmi 3 items, le "juste milieu", délaissant les deux autres items représentant des extrêmes. 

Une telle exoplanète suit le principe de Boucle d'or : ni trop chaude, ni trop froide, ni trop éloignée du centre galactique, ni trop près... Elle est ainsi censée posséder les caractéristiques moyennes qui la rendent la plus similaire à la Terre - ce qui représente pour nous et en l'état actuel des connaissances, le juste milieu des conditions de vie, c'est-à-dire, les conditions qui nous semblent les plus propices à l'éclosion de la vie. Ce sont en quelques sorte les meilleurs espoirs concernant la découverte de la vie extra-terrestre.

Les planètes Boucle d'or n'ont toutefois pas de définition précise et communément partagée : certains auteurs considèrent qu'une telle planète se caractérise seulement par sa présence dans la zone stellaire pour laquelle l'eau liquide est possible (géantes gazeuses et planètes telluriques incluses), d'autres considèrent toutes les planètes et lunes pouvant présenter de l'eau liquide, même en dehors de la zone habitable. D'autres auteurs enfin, limitent la définition aux planètes orbitant en zone habitable, et aux caractéristiques semblables à la Terre - ces caractéristiques variant d'un auteur à l'autre. En tant qu'exemple prototypique, la Terre à l'heure actuelle (sa position, sa composition, ses caractéristiques astronomiques...) représente la meilleure définition de ce que serait une exoplanète Boucle d'or.

Ces planètes présentent le plus grand intérêt pour les chercheurs qui espèrent trouver de la vie extraterrestre, ou des mondes habitables par l'homme. Elles représentent un objectif-clé de la Mission Kepler, l'observatoire spatial, dont le but principal est de répertorier les planètes orbitant en zone habitable, et d'estimer leur proportion dans l'univers, à partir de données recueillies sur une portion de la Voie Lactée.

70 Virginis b est le premier exemple de planète Boucle d'or découverte, bien qu'elle fut par la suite déclassée, car trop près de son soleil.

Le système Gliese 581 possède plusieurs planètes dont la taille est comparable à la Terre, dont deux, Gliese 581c et Gliese 581d, pourraient orbiter en zone habitable, la première sur une orbite comparable à celle de Vénus, la seconde, celle de Mars. Beaucoup plus grosse que Mars néanmoins, Gliese 581d représente un espoir considérable.

Plus d'une cinquantaine de planètes candidates on désormais été mises en évidence par l'observatoire spatial Kepler (février 2014). Se basant sur ces observations, l'astronome Seth Shostak estime qu'à moins de 1000 années-lumières pourraient se trouver plus de 30 000 planètes Goldilocks. 22% des systèmes stellaires dont le soleil ressemble au nôtre (type M) pourraient contenir une planète orbitant en zone habitable, dont la plus proche, à 12 années-lumières seulement.

Petigura E. A., Howard A. W., Marcy G. W. (2013). "Prevalence of Earth-size planets orbiting Sun-like stars". roc Natl Acad Sci USA. 10.1073/pnas.1319909110 issue 48, November 4, 2013.