Test

ce widget est un test

mercredi 19 mars 2014

Liste des différentes catégories de planètes et exoplanètes




La découverte d'exoplanètes aux propriétés étonnantes dans les deux dernières décennies, a remis en cause les conceptions que l'on se faisait des corps de masse planétaire qui peuplent l'espace. Ces nouvelles caractéristiques nous amènent à envisager et classifier de nouveaux types de planètes, qu'ils soient confirmés ou prédits. Vous trouverez ci-dessous une liste des différents types de planètes dont on a connaissance jusqu'à présent, où dont on estime probable l'existence.


Les planètes telluriques sont généralement de petites planètes denses, constituées en majorité de matériaux sous forme solide et liquide, principalement des roches et des métaux, souvent organisée an 3 ou 4 couches concentriques : noyau, manteau, croûte et éventuellement atmosphère.

Planètes de silicate - Terrestrial planets : ces planètes, à l’instar de 3 des 4 planètes telluriques de notre système solaire (Vénus, Terre et Mars) sont des planètes essentiellement constituées de manteau et croûte de roches (silice) et de noyau métallique (Fer, Nickel...).
Exemples : Vénus, Terre et Mars

Planètes de carbone - Carbon planets : ces planètes sont constituées essentiellement de carbone, comme le sont certains astéroïdes (type C). Selon les conditions de pression et de température, on envisage l'existence de planètes de diamant, dont la majorité du carbone s'est cristallisée.
Exemple : 55 Cancri e.

Planètes métalliques ou planètes de fer - Iron planets : Ces planètes se composent essentiellement de métal (majoritairement du fer), présentent une densité élevée. 60 à 70% de Mercure est constitué de métal (fer principalement), représentant 42 % de son volume. Les planètes métalliques se formeraient, à condition d'un disque protoplanétaire riche en fer, dans les zones stellaire de très hautes températures, à proximité de l'étoile.
Exemple : Mercure.

Planètes océans - Ocean planets : type théorique de planète tellurique intégralement recouverte d'un océan d'eau (ou éventuellement d'autres composés) liquide d'une profondeur importante (typiquement une centaine de kilomètres pour une planète de 6 masses terrestres composée à un tiers d'eau). On distingue les planètes océans glacées recouverte d'une croûte de glace d'une forme semblable au satellite Europe, et les planètes océans sauna, suffisamment chaude pour qu'une large proportion de l'eau se vaporise.
Exemples : Gliese 1214 b.

Planète sans noyau - Coreless planets : Ces planètes ont n'ont pas de noyau métallique différencié, mais présente une structure relativement homogène, elles pourraient se former selon deux scénarios : à partir de chondrites rocheux, contenant peu de métaux, généralement loin de l'étoile, comme le serait une planète à l'apparence de l'objet transneptunien Pluton, ou à partir de matériaux riches en fer, mais également, suffisamment riches en eau pour que le fer s'oxyde et se retrouve piégé dans le manteau, incapable alors de se différencier en un noyau métallique.
Exemples : aucun représentant connu, certains objets de masse planétaire et astéroïdes pourraient correspondre.

Planètes analogues à la Terre - Earth-analog planets : Ces planètes ont présentent des caractéristiques et des conditions semblables à celle de notre Terre (en zone habitable, composition similaire, etc...). On retrouve cette description sous plusieurs appellation : Terre extrasolaire, ExoTerre, Terre jumelle, etc...

Planètes déserts - Desert planets : Ces planètes sont des planètes relativement analogue à la Terre, si ce n'est qu'elles possèdent très peu d'eau, mais pourraient tout de même être habitables. Elles ont une zone d'habitabilité plus large que les analogues terrestres, ainsi, il est possible que Vénus fut, il y'a environ un milliard d'année, une planète déserte habitable. Il est probable que la Terre mue vers ce type de planète avec l'élévation de luminosité du Soleil à venir.
Exemples : Vénus, il y'a un milliard d'année?

Planètes de lave - molten planets : Ces planètes présentent une température de surface supérieure au point de fusion de nombreux métaux et minéraux. Par conséquent, de larges régions, voire la totalité de la surface de ces planètes, se présente sous forme de roches ou de métaux liquides, d'où leur appellation. De nombreuses jeunes planètes commencent leur vie sous cette forme, comme ce fut le cas de la Terre, il y'a 4,5 milliards d'années. Si la planète refroidit, elle peut donner naissance à une planète tellurique d'un des types décrit ici.
Exemples : α Centauri Bb. Terre, il y'a 4,5 milliards d'années.

II. Géantes gazeuses

Au contraire des planètes telluriques, les géantes gazeuses sont des planètes de taille imposante, peu dense et majoritairement constituées de gaz, avec des noyaux et couches internes solides et/où liquide très compressée, phénomène lié à l'intense gravité qu'elle exerce. Atmosphères et couches externes sont régulièrement indifférenciées. On distingue les géantes joviennes, de même nature de Jupiter et Saturne et les géantes de glace, de même nature que Neptune et Uranus.


Jupiters chaudes - Hot Jupiters (aussi nommé pégasides - epistellar jovian, roaster planets, pegasean planets) : ce sont des planètes géantes gazeuses similaire à Jupiter en composition mais présentant des températures de surface très élevées, et sont très volumineuses, conséquences de leur proximité à leur étoile parente (entre 0,015 et 0,5 UA). 
Exemples : 51 Peg b (Bellérophon), HD 209458 b (Osiris), HD 189733 b.
On distingue, parmi cette classe, les :
  • Jupiter chaudes à très courte période de révolution - Ultra-short-period Jupiters, inférieures à un jour, présentes seulement dans des système stellaires dont l'étoile a une masse inférieure à 1,25 fois celle de notre Soleil. Exemples : WASP-18 b, WASP-103 b.
  • Planètes enflées - Puffy planets : ces planètes orbitent très près de leur orbite, au point que leur densité est extrêmement faible à cause de leur température particulièrement élevée, due à la conjugaison de la proximité de l'étoile et des réactions internes. Parce qu'elles ressemblent ainsi à Saturne dont la densité est très faible, on les nomme également Saturne chaudsExemples : HAT-P-1 b, COROT-1 b, TrES-4 b, WASP-12 b, WASP-17 b, Kepler-7 b.
Jupiters froides - Cold Jupiters : (parfois simplement appelée Géante Jovienne) ce sont des géantes gazeuses similaire à Jupiter et Saturne, orbitant suffisamment loin de leur étoile.
Exemples : Jupiter, Saturne…

Planète chthonienne - Chthonian planets : Ces géantes anciennement gazeuses ont vu leur atmosphère par leur étoile, n'en reste alors qu'un noyau s'apparentant à une planète tellurique.
Exemples : CoRoT-7 b, Kepler-10 b.

Planète d'hélium - Helium planets : Ces planètes hypothétiques présentent des caractéristiques similaires aux géantes joviennes classiques, à cela près que, formées à partir de la perte massive d'hélium par une naine blanche, elle sont majoritairement composée d'hélium (contrairement aux géantes classiques, majoritairement composées d'hydrogène).

Parmi ces classes de géantes joviennes, on distingue parfois les planètes dont l'orbite est particulièrement excentrique (Jupiters excentriques - Excentric Jupiter) et les Super-Jupiters, dont la masse dépasse au moins trois fois celle de Jupiter.


Neptunes chaudes - Hot Neptunes : géante de glace de masse similaire à celles d'Uranus et Neptune, mais orbitant très près de leur étoile hôte (< 1 ua).
Exemples : Mu Arae c, Gliese 436 b, HAT-P-11b (Kepler-3 b).

Neptunes froides - Cold Neptunes : géante de glace de masse similaire à celles de Uranus et Neptune et orbitant à une distance relativement importante de son étoile hôte
Exemples : Uranus, Neptune…

Mini-Neptune - Mini-Neptune : aussi appelées naines gazeuses, ces planètes à l’apparence neptunienne sont de petites planètes gazeuses dont la masse est inférieure à celle de Neptune.
Exemples : Kepler-11 f.

III. Autres classifications

En dehors de la classification principale, on peut distinguer les planètes selon d'autres paramètres, tels que leur taille, leur volume ou leur masse, mais également par rapport à leur position, leur température ou certaines caractéristiques particulières, on trouve ainsi :

Planètes vagabondes - Rogue planets : ces objets libres de masse planétaire dérivent dans l'espace sans être directement rattachés gravitationnellement à une étoile parente. 
Exemple :  PSO J318.5-22
Planètes Boucle d'or - Goldilocks planets : ces planètes résident dans la zone habitable de leur système, leur permettant de posséder de l'eau sous forme liquide, le nom vient du célèbre conte de Boucle d'or, les planètes étant située dans une zone "ni trop chaude, ni trop froide".

Planètes double - Double planets : (système planétaire binaire) désigne deux objets de masse planétaires en orbite l'un autour de l'autre, et dont le centre de gravité constitue l'orbite autour de l'étoile parente.
Planètes troyennes - Troyan planets : désigne deux ou plusieurs planètes ayant le même orbite stellaire.
Planètes circumbinaires - Circumbinary planets : ces planètes orbitent autour de deux (ou plusieurs) étoiles.
Exemples : Kepler-16 (AB) b, Kepler-35 (AB) b, Kepler-36 (AB) b…
Planètes de Pulsar - Pulsar planets : planète orbitant autour d'un Pulsar