Test

ce widget est un test

lundi 24 mars 2014

Les planètes glacées

Les planètes glacées ou cryoplanètes (à différencier des planètes de glaces) sont d'hypothétiques planètes de glaces dont la surface est entièrement recouverte de glaces à l'état solide, formant ainsi une cryosphère complète. Les planètes glacées sont des versions plus grandes d'objets de masse sous-planétaire que l'on connaît déjà dans le système solaire, tels que les lunes glacées (satellites glacés) Europe, Encelade, Triton ou encore les planètes naines Pluton et Eris.

Planètes glacées, planètes de glace : quelles différences?

En astrophysique, tout élément ou composé plus léger que les silicates et les métaux, mais moins lourds que l'hydrogène et l'hélium, est nommé "Glace". Le terme désigne donc des éléments et composés chimiques, et non un état de la matière. L'adjectif "glacé" correspond par contre à l'état de la matière à température inférieure à la température de fusion et pression suffisante (101 325 Pa) pour solidifier l'eau (et par extension, la forme solide de tout autres composés nommé "glace", dont l'eau fait partie).

samedi 22 mars 2014

Les Planètes Océan, les vraies planètes bleues

Les planètes océan sont des planètes composées de larges quantités d'eau, qui en recouvrent la surface sur une profondeur pouvant aller jusqu'à plus d'une centaine de kilomètres. De taille relativement modeste (de l'ordre de 0,8 à 2 rayons terrestres), et contrairement aux Géantes de glaces, elles ne possèdent pas une épaisse atmosphère d'hydrogène/hélium.

vendredi 21 mars 2014

Les exoplanètes aux caractéristiques étranges - Listes des mondes insolites

L'observation des exoplanètes conduit à découvrir des caractéristiques et propriétés planétaires extraordinaires et énigmatiques. Voici une liste des exoplanètes parmi les plus incroyables et insolites que l'on connaisse : qu'ils soient exotiques ou déconcertants, ces mondes fascinants nous étonnent et nous émerveillent.

Wasp 103 b, une planète sur le fil du rasoir

Wasp 103 b est une jupiter chaude (extrêmement, de l'ordre de 2200°C!) orbitant autour d'une étoile de type F en une vingtaine d'heures seulement. Elle fait partie de cette catégorie particulière de planètes si proches de leur étoile qu'elles en effectuent le tour en un temps ultra-court, leur conférant le sobriquet de planète à ultra-courte période de révolution. En fait, elle est même si proche de son étoile qu'elle pourrait bien être rapidement disloquée et désintégrée par les forces de marée de son Soleil!

Les exoplanètes aux caractéristiques extrêmes : liste des records de planètes

L'observation des exoplanètes conduit à découvrir des caractéristiques étranges et extrêmes. Voici une liste des records détenus par les exoplanètes les plus incroyables et insolites.

Kepler 51 et ses planètes à très faible densité

Kepler 51 (KOI 620-02) est une étoile relativement jeune (300 millions d'années) découverte en 2012, légèrement plus lumineuse que notre Soleil et située à quelques 3218 Années-lumière. Les observations du téléscope spatial Kepler ont démontré que le système stellaire contient au moins 3 planètes, Kepler 51 b, Kepler 51 c, et Kepler 51d, de période, respectivement, 45,2 jours, 85,3 jours, et 130,2 jours, les plaçant ainsi quasiment dans une configuration de résonance 1:2:3. Grâce à la méthode des transits, en mesurant la réduction lumineuse due au passage de chaque planète devant l'étoile, les chercheurs ont pu déterminer leurs tailles : 7,1 (Kepler 51b), 9,0 (Kepler 51 c) et 9,7 (Kepler 51d) diamètres terriens.

jeudi 20 mars 2014

Planètes d'hélium

Une planète d'hélium est une classe hypothétique de géante gazeuse constituée principalement d'hélium, se différenciant donc des géantes joviennes, principalement composées d'hydrogène, et dont l'hélium représente un élément secondaire. Ce type de planète naîtrait de la formation d'un disque d'accrétion riche en hélium créé lors du transfert de masse de deux naines blanches formant une binaire symbiotique.

Les planètes circumbinaires, astres aux deux soleils

Les planètes circumbinaires sont des exoplanètes orbitant dans un système à deux étoiles (système stellaire binaire) ou plus (système stellaire multiple), généralement autour du couple, mais il est envisageable que de telles planètes puissent orbiter autour d'un seul des deux soleils, à condition que ceux-ci soient suffisamment éloignés l'un de l'autre.

mercredi 19 mars 2014

Liste des exoplanètes habitables confirmées

Les exoplanètes habitables représentent le meilleur espoir pour trouver la vie extraterrestre, ou des mondes nouveaux que nous pourrions coloniser. Nous listons ici les candidates les plus sérieuses, confirmées, au titre d'exoplanète habitable. 

Les planètes binaires, couples de l'espace

Les planètes binaires ou planètes double sont des objets de masse planétaire orbitant en couple autour de leur étoile, formant un système planétaire local centré sur le centre de gravité du couple. L'appellation de système planétaire binaire s'emploie généralement lorsque ce centre de gravité, commun aux deux objets, est extérieur à chacun d'entre eux.

Les planètes Boucle d'or, mondes habitables et porteurs de vie potentiels

Les planètes Boucles d'or (Goldilocks planets) sont des exoplanètes orbitant dans la zone habitable de leur étoile, et présentant des caractéristiques très similaires à la Terre. On les nomme ainsi en référence au conte pour enfant Boucle d'Or et les trois ours, dans lequel l'héroïne Boucle d'Or choisit toujours, parmi 3 items, le "juste milieu", délaissant les deux autres items représentant des extrêmes. 

Liste des différentes catégories de planètes et exoplanètes

La découverte d'exoplanètes aux propriétés étonnantes dans les deux dernières décennies, a remis en cause les conceptions que l'on se faisait des corps de masse planétaire qui peuplent l'espace. Ces nouvelles caractéristiques nous amènent à envisager et classifier de nouveaux types de planètes, qu'ils soient confirmés ou prédits. Vous trouverez ci-dessous une liste des différents types de planètes dont on a connaissance jusqu'à présent, où dont on estime probable l'existence.

mardi 18 mars 2014

Gliese 436b, l'enfer de glace

Découverte en 2004, située à seulement 33 années-lumières de la Terre, dans la constellation du Lion, Gliese 436b est une géante gazeuse qui semble défier les lois du bon sens : c'est un véritable four avec une température moyenne en surface, de 440°C. Pourtant, cet enfer brûlant est couvert... de glace

OGLE-2005-BLG-390Lb, La planète de glace est-elle habitable?

OGLE-2005-BLG-390Lb est la première super-Terre glacée potentielle découverte grâce à la méthode des microlentilles gravitationnelles. Lorsqu'elle fut annoncée en janvier 2005, elle suscita l'engouement des médias par sa ressemblance supposée avec la fameuse planète Hoth de Star Wars, une cryoplanète (planète glacée) fictive dont la température moyenne n'atteint cependant pas à l'écran, la température estimée de OGLE-2005-BLG-390Lb : à 50 degrés kelvin, aucun homme, aussi emmitouflé qu'il soit sous 15 couches de fourrure, ne pourrait survivre longtemps en respirant un air aussi glacé.

lundi 17 mars 2014

PSO J318.5-22 - la planète solitaire

Découverte en 2013, PSO J318.5338−22.8603, semble être une planète extrasolaire flottant librement dans l'espace, sans étoile. PSO J318.5-22 est la plus proche des planètes solitaires connues, dérivant sans attache stellaire à environ 80 années lumières de notre système solaire - un peu moins de 800 000* milliards de km (l'étoile la plus proche se trouvant à 4,2 Années-lumières).

samedi 15 mars 2014

Exoplanètes remarquables : les plus bizarres, les plus étonnantes, les plus incroyables

On découvre chaque année de plus en plus de nouvelles exoplanètes, dont on observe des invariants permettant de les classer selon plusieurs grands critères*, tels que la taille, la composition, la structure, les caractéristiques propres et celles des étoiles parentes... Mais comme dans toute population d'objets hétéroclites, on distingue des cas atypiques, des extrêmes, des planètes fantastiques ou incongrues dont nous allons faire la description dans cette section d'articles consacrés aux exoplanètes remarquables.

Les mini Neptunes, géantes de glace... naines

Les mini-neptunes sont des planètes gazeuses naines dont la masse est inférieure à celle des géantes de glaces (Uranus et Neptune), de l'ordre de la masse terrestre, jusqu'à 10 fois cette masse. Elles se caractérisent essentiellement par une épaisse atmosphère composée d'hydrogène et d'hélium, sous laquelle on trouve une profonde couche semi-liquide de glace, d'eau et/où d'ammoniac (ou d'autres composés volatils plus lourds), entourant un petit noyau rocheux ou composé d'éléments volatils hyper-compressés. Sans l'atmosphère géante d'hydrogène-hélium, ces mini-neptunes seraient vraisemblablement classées dans la catégorie des planètes océans.

Les Neptunes froides, géantes de glace

Les Neptunes froides  ou géantes de glaces froides sont des planètes de structure et de composition similaires à celles de Neptune et Uranus : à majorité composée d'éléments volatils plus lourds que l'hydrogène et l'hélium, tels que l'eau, l'ammoniac ou le méthane, ces planètes géantes orbitent généralement loin de leur étoile parente, et se composent d'une atmosphère épaisse et peu dense, entourant des océans semi-liquides de glaces. On suppose qu'elles présentent un noyau de type rocheux.

Les Neptunes chaudes

En construction

Les géantes gazeuses atypiques

En construction

Exoplanètes analogues à la Terre, les mondes nouveaux

En construction

Les planètes de lave, boules de matière en fusion

En construction

Les planètes désert, de poussière et sécheresse

En construction

Les planètes sans noyau

En construction

Les planètes de fer, astres métalliques

En construction

Planètes de carbone et de diamant

En construction

Les planètes de silicate (planètes rocheuses de type terrestre) : les nouvelles Terres

En construction

Classements des planètes et exoplanètes

En construction

Géantes de glaces (géantes gazeuses de type Neptune)

Les géantes de glaces, ou planètes géantes de glace, sont des planètes et exoplanètes composées principalement d'éléments volatils autres que l'hydrogène et l'hélium, tels que l'eau, l'ammoniac, les hydrocarbures (des glaces au sens astrophysique du terme)... Bien que géantes gazeuses, elles se différencient notablement des géantes joviennes, par cette composition et leur taille inférieure.

Géantes joviennes (géantes gazeuse de type Jupiter)

En construction

Planètes et exoplanètes telluriques

En construction